La Femme de Bahia

La Femme de Bahia, un film de Kamir Méridja

Voici enfin en ligne le film réalisé par Kamir, Aziz et Sam lors de notre session Kinomada de Québec!

Publicités

Retour à Sainté!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est l’fun de rentrer à la maison, fais moins frette qu’à Québec en c’te saison!

Et voilà…

Notre périple se termine ici. Mais l’aventure Kinomada ne fait que commencer, car l’idée de créer un projet de cette ampleur à Saint-Étienne est un pari que nous allons tenter de relever! Tant de rencontres, de créations et d’échanges culturels sur un seul événement, ça donne envie de recommencer.
Nous savons que Saint-Étienne est une ville riche de créativité et de diversité. Et l’envie d’accueillir des cinéastes du monde entier ici, les mettre en relation avec notre ville et ses habitants prendra tout son sens car  Saint-Étienne a toujours été une ville de cinéma.

Merci à tous d’avoir suivi cet humble carnet de voyage, qui sera toujours alimenté au fur et à mesure de l’avancée du projet. Restez connectés!

Cécile, Christelle, Diane, Aziz, Kamir et Sam.

Dernières heures à Québec

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Fin du Kinomada autour d’un repas… Stéphanois

Notre séjour s’est terminé en beauté autour d’un repas chez notre ami Stéphane Bourgeois, membre actif de Kinomada et du lieu culturel l’Établi. Même si beaucoup de participants avaient déjà pris le chemin du retour, nous avons convié les derniers Kinoïtes à un repas typique de notre terroir : les râpées!!! Et il fallait se serrer pour avoir une place à table!  En accompagnement du plat stéphanois et de son traditionnel sarrasson, nous avons eu droit à un fondant au chocolat Clermontois et un petit digestif au sirop d’érable.

L’ambiance est très festive, rythmée aux accents latinos, québécois, français ou belges. Au son des accords d’une guitare, quelques chanteurs improvisent et des rires éclatent au sujet d’anecdotes de tournage. Tout le monde échange sur son expérience au Kinomada avec une certaine nostalgie, mais on retient surtout la folle envie de recommencer dès que possible. Cette dernière soirée laisse place aux au revoir et aux promesses de retrouvailles, notamment pour le rendez-vous en Septembre à Saint-Étienne…

Ay papi!

 

 

 

KINOMADA : JOURS 7 & 8 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La soirée s’annonce folle, bienvenue au Capitole!

Nous avons pris un jour de retard dans notre rendez-vous quotidien avec ce blog. Il faut dire que les dernières 48 heures ont été particulièrement intenses.
Les derniers films ont été finalisés quelques heures seulement avant la projection. La nuit fut blanche pour bon nombre de participants, et pas seulement à cause de la neige qui retombe de plus belle sur un Québec endormi. Certains « kinoïtes » travaillent même sur plusieurs films, et filent un coup de main sur le montage, le mixage ou encore l’étalonnage. C’est ça l’esprit Kinomada!
A 16h, le bilan est sans appel: pas moins de 43 films sont présentés pour une projection de 3h30!
La projection du soir, qui a lieu dans la magnifique salle du Capitole, réunit près de 500 personnes : les organisateurs, les participants, les équipes de tournage, mais aussi un grand nombre de Québécois curieux de découvrir les films réalisés pendant ces quelques jours dans leur ville.
Dans une ambiance des grands soirs, la projection peut commencer, loin de l’esprit de compétition comme il peut en exister dans d’autres évènements. Ici, c’est du pur plaisir, et chaque film est applaudi chaleureusement. Et ce qui est remarquable, au-delà des goûts de chacun, c’est l’incroyable variété des films présentés, ainsi que leur qualité technique et narrative. Un grand cru cette année, selon les organisateurs.

La sélection Kinomada permet de découvrir un cinéma de la diversité. Plus que jamais, le cinéma est un langage international, et à travers cette expérience, il permet à une centaine de participants professionnels, amateurs ou passionnés, de voyager à travers les langues et les cultures le temps d’une semaine, passée beaucoup trop vite. Tous les films de l’édition 2014 seront bientôt mis en ligne (courant avril).
Sans aucun doute, on aura l’occasion de participer à un nouveau projet Kino, à Québec, au Mexique ou ailleurs. Mais le rendez-vous est déjà à prendre pour l’édition de septembre à Saint-Étienne. Et cette participation à Kinomada Québec ne fait que confirmer qu’un tel événement est plus que cohérent dans une ville comme Saint-Étienne, qui a toujours favorisé le travail en réseau, et reste une ville réputée pour son accueil chaleureux et sa diversité culturelle. On sait, par contre, qu’on a du pain sur la planche, si on veut préparer une édition de qualité !!! En plus de l’équipe de Kinomada Québec, nos amis du Kino Kabaret International de Bordeaux, et ceux du festival Off-Courts de Trouville sont enthousiastes à l’idée de créer des partenariats avec l’édition Kino de Saint-Étienne… à suivre donc…

Nous allons à présent profiter de nos derniers jours ici pour faire une synthèse constructive de cette expérience, et tenter aussi de visiter un peu plus cette belle ville, avant notre retour à Saint-Étienne le 1er avril…

KINOMADA : JOUR 6

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Journée épique pour toutes les équipes.

H-28 avant le rendu des films!
Le voilà ! Le dernier jour de tournage est arrivé. Vendredi à midi, il faudra rendre son montage final. De nombreux projets ne sont pas encore terminés et les équipes s’empressent de tourner leurs ultimes plans. La ville s’est transformée en un véritable studio, mais sans le chauffage: -20°C affichés, ce qui ne décourage pas les latinos de tourner dehors.
H-24.
Aziz, Christelle, Diane et Cécile prennent part à quelques tournages où il sera question de punks, d’arrêts de bus, de râteau et de fesse, alors que Kamir et Sam entament le montage de leur film.
H-20.
Le studio d’enregistrement tourne à plein régime. Aziz a créé la bande son d’un film Péruvien et Diane s’affaire aux premières traductions franco-espagnoles et voix off.
H-16.
Les équipes rentrent les unes après les autres. Le lab se remplit de plus en plus pour se transformer en salle de montage géante. L’ambiance est détendue, mais la nuit va être longue.
H-12.
Cafés pour les uns, bières pour les autres, chacun essaie une méthode pour rester éveillé. La post-production de notre projet avance. On fait appel à Israel, un Mexicain spécialiste en effets spéciaux pour une petite retouche sur notre film, ainsi qu’à Felipe, de Colombie pour travailler sur la colorimétrie. La mise à disposition des compétences est une grande force de Kinomada. Chacun restant dispo et à l’écoute de l’autre.
H-6.
Le lab se vide de plus en plus, mais il reste quelques paires d’yeux écarquillés devant les écrans.
H-1.
C’est le sprint final. Il règne une étrange atmosphère. L’impression d’avoir traversé une tempête. Ou bien est-ce la nuit blanche qui se fait sentir? Toujours est-il que chacun a le sourire en sentant la pression retomber…

Ce soir, la projection finale aura lieu au Capitole, où 500 personnes sont attendues… D’ici-là, on va faire un petit somme, reprendre quelques forces, et admirer le travail de plus de 100 cinéastes qui auront fait plus de 40 films en seulement quelques jours!

 

KINOMADA : JOUR 5

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si à Kinomada tu vas, dans le Photobox tu passeras.

C’est pas Maître Yoda qui va me contredire, mais la grande force de Kinomada est de rassembler ! Et un élément incontournable à cette grande bringue à laquelle on prend part est le Photobox.
Mais qu’est-ce que c’est, Photobox !?
Il s’agit d’un espace où les gens viennent se prendre en photo, dans le but de créer une animation vidéo, image par image, en se mettant en scène face à l’objectif.
Créé à l’initiative de notre ami photographe Stéphane Bourgeois, Photobox fait parti intégrante de l’événement, au point d’ouvrir le rideau de chaque projection de Kinomada, tel un rituel. Le résultat final est un condensé de bonne humeur, festif et original dont le contenu est créé spontanément par ceux qui font l’événement! Petit aperçu de l’édition 2013 ici.
Il va de soit que Stéphane et son Photobox seront de la partie à Saint-Etienne au mois de Septembre pour Kinomada Saint-Etienne, et il se murmure même qu’il pourrait nous en laisser un exemplaire sur place… Affaire à suivre donc.
En ce jour, Kinomada continue. Il ne reste plus que quelques dizaines d’heures aux participants pour terminer leurs films… Cette journée s’annonce chargée avant d’entamer la dernière nuit blanche consacrée au montage et mixage de tous les projets !

Le stress monte, le coeur palpite, les paupières sont lourdes, les têtes sont remplies, mais le meilleur est à venir.

KINOMADA : JOUR 4

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour de fête aux toilettes !

3h15 du matin, bruits de pas sur la carpette du Capitole… Non ce n’est pas le fantôme de la salle de spectacle qui fait sa ronde, mais une simple équipe parmi d’autres qui rentre de sa journée de tournage. A croire que l’heure ne compte pas ici à Kinomada. Cependant, le va et vient nocturne des participants s’effectue toujours dans le silence pour ne pas déranger ceux qui gardent le matériel. Et justement c’est au tour des filles de Ciel! Les Noctambules de monter la garde cette nuit.
Aujourd’hui débute le tournage du film de Kamir, Aziz et Sam dans les toilettes du Capitole… mais nous n’en dirons pas plus afin de garder le suspense…
Entre deux claps, Christelle et Cécile ont pris le bateau pour se rendre à Lévis.
Et grande première pour Diane qui a tourné dans le fameux igloo proposé par une québécoise.